Au départ des chansons dans un chalet en Haute-Savoie marquent l’enfance de Guillaume Bourdely. En centre de vacances, il baigne dans les mots et les mélodies de Brassens, Le Forestier, Goldman, Auffray, Cabrel… tandis que chez lui, à Marseille, on écoute Brel et Aznavour.

A 14 ans, il s’initie à la guitare pour écrire et composer ses premières chansons. Il se produit sur scène dans des groupes de rock puis intègre une école de musique, Pro Musica dans le Vaucluse. Il y côtoie de très bons musiciens et participe à l’enregistrement de deux albums. Parallèlement, il exprime ses qualités musicales et créatives en animant à son tour des séjours pour enfants et adolescents.

En 2004 il s’installe à Paris, chante dans les cafés-concerts, les couloirs du métro et les terrasses de cafés. Il y défend ses propres chansons et travaille son interprétation avec de nombreuses reprises. Entre 2005 et 2007, il écrit et compose pour le théâtre musical, notamment pour le conte « Je vois des choses que vous ne voyez pas » de Geneviève Brisac. Le spectacle est joué pendant 22 mois à Paris, Télérama attribue TTT et remarque « les chansons excellentes se mêlent au récit avec évidence ».

Depuis 2010 il vit de ses activités artistiques. Il intervient comme musicien/conteur dans une pièce de théâtre en prévention des dangers liés à l’alcoolisme et aux addictions, pour un public de collégiens et lycéens (170 représentations).

Auteur/compositeur d’une soixantaine de chansons, Guillaume Bourdely recherche « la bonne chanson » : celle qui n’a besoin que d’une guitare et d’une voix pour procurer une émotion et faire voyager.

Photo : Olivier Bénier ©